Archives de l’auteur Safiatou CONDE

ParSafiatou CONDE

ANAQ –GUINEE

ANAQ –GUINEE

Les recteurs et directeurs généraux des établissements publics d’enseignement supérieurs sont à l’école de bonnes pratiques.

 Dans le souci d’accompagner et améliorer la gouvernance des établissements d’enseignement supérieur et des instituts de recherche scientifique,  l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité et l’Agence Universitaire de la Francophonie ont réuni les recteurs et directeurs généraux des établissements publics d’enseignement supérieur du pays. Avec d’éminents formateurs venus pour l’occasion, cet espace d’échange d’expériences et de bonnes pratiques, est  mis en place pour donner un souffle nouveau à ces cadres guinéens qui constituent aujourd’hui la couche la plus importante dans l’enseignement supérieur en Guinée. Une fois  Outillés, ces recteurs et directeurs généraux devraient s’engager et soutenir l’introduction et la mise en œuvre d’un système efficace de gestion de la qualité des établissements d’enseignement supérieur.

Monsieur Alpha Kabinè Keita est recteur de l’université Gamal Abder Nasser de Conakry. « Je pense que ces genres d’activités doivent se multiplier. En réalité  notre efficacité dans nos institutions dépend de la qualité de la gouvernance, la façon dont nous gérons nos institutions détermine la pertinence des résultats que nous obtiendrons. Cette formation permettra d’appréhender les outilles qui nous permet de mieux gouverner nos instituions.

La formation que nous venons de suivre, on se rend compte clairement qu’il y a des choses qu’on fait bien et d’autres qu’on fait moins bien et encore certains qu’on fait carrément très mal. Elle va nous permettre d’améliorer les défauts et de continuer  à travailler dans le bon sens, mais aussi corriger les faiblesses. J’espère qu’à la fin de ces trois jours de formation, nous pourrons améliorer ce qui est à améliorer. Ces genres de rencontres sont bénéfiques, puisque la qualité de la gestion de nos institutions dépend surtout de la gouvernance de ces institutions. Si ces institutions sont mal gouvernées, il est sûr qu’il ne faut pas attendre de résultat positif »   

A rappeler que cette session de formation est en harmonie avec la vision du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. Elle permettra sans doute aux participants d’acquérir des connaissances sue la gouvernance universitaire et de mettre en place un projet de changement au sein de leur établissement.   

ParSafiatou CONDE

Des experts internationaux évaluent l’ANAQ

Des experts internationaux évaluent l’ANAQ

Du 20 au 22 Juillet 2022, L’Autorité Nationale d’Assurance Qualité est évaluée par des experts externes. L’équipe d’évaluateurs est venus du Maroc, de la RDC et de la Suisse.

‘’ Nous voulons avoir une idée de ce que fait l’ANAQ sur le terrain, c’est en quelques sorte une petite évaluation des activités de cette institution. Nous sommes là pour l’accompagner à améliorer d’avantage les activités qu’elle est entrain de mener sur le terrain’’, explique le Professeur NKIAMA EKISAWA CONSTANT, expert et secrétaire exécutif de L’ANAQ RDC lors de l’ouverture officielle des journées d’évaluation de l’ANAQ Guinée.  

Dans l’agenda 2063, l’Union africaine considère L’assurance qualité dans l’enseignement supérieur comme un domaine stratégique clé.

En Guinée, depuis les premières évaluations en 2019, l’ANAQ fait la promotion de la culture de la qualité auprès des établissements. L’agence se soumet à son tour à la démarche pour s’assurer de la qualité de ses outils et procédures. ‘’Il est vrai que nous mettons en œuvre les procédures, des processus, et nous sommes en train de les évaluer pour voir si nous sommes sur la bonne voie, avec l’appui de ces  experts étrangers qui viennent voir ce que nous faisons, cela nous réconforte d’avantage, quelques soient les résultats de l’évaluation, qu’ils aient des points négatifs ou positifs, nous avons de quoi améliorer nos pratiques pour atteindre nos missions que l’Etat nous a confiées”, déclare Kabine Oulare, Secrétaire Executif de l’ANAQ. 

Depuis sa création en 2017, l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité crédibilise les programmes enseignés dans les instituts d’enseignement supérieur. 

Au bout de 3 jours d’entretien, l’ensemble des parties prenantes se succèdent pour se prononcer sur la prestation de l’ANAQ Guinée. Cette initiative de HAQAA fait partie des bonnes pratiques de l’assurance qualité dont la principale mission est d’évaluer les institutions d’enseignement supérieur.

ParSafiatou CONDE

PROJET INDIGO : UN ATELIER DE RESTITUTION ET DE FORMATION A CONAKRY

Conakry, le 16 juin 2022 – La restitution de la formation dans le cadre du projet « Internationalisation et le développement indicateur pour une meilleure gouvernance de l’enseignement supérieur en Guinée’’ s’est tenue au ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. A cette rencontre, on note la présence de la délégation de l’université allemande Vidrina, conduite par sa coordinatrice, des cadres du MERSI, le corps enseignant et les différents recteurs des universités guinéennes. 

L’autorité nationale d’assurance qualité dans l’enseignement, la formation et la recherche est un partenaire à part entière du projet INDIGO. A l’ouverture des travaux, le secrétaire exécutif de l’ANAQ professeur Kabiné Oularé a fait une présentation sur  » l’Assurance qualité et le Projet INDIGO ». 

Au cours de cette journée de restitution et de formation, des tables rondes sont organisées entre autres sur l’Employabilité et insertion socioprofessionnelle, la gouvernance et l’autonomie. 

L’ANAQ au-delà de sa mission d’évaluation des programmes de formation et des institutions d’enseignement supérieur, de recherche et de formations techniques soutient la modernisation de celles-ci à travers un accompagnement et une transformation structurelle.