ANAQ –GUINEE

ParSafiatou CONDE

ANAQ –GUINEE

ANAQ –GUINEE

Les recteurs et directeurs généraux des établissements publics d’enseignement supérieurs sont à l’école de bonnes pratiques.

 Dans le souci d’accompagner et améliorer la gouvernance des établissements d’enseignement supérieur et des instituts de recherche scientifique,  l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité et l’Agence Universitaire de la Francophonie ont réuni les recteurs et directeurs généraux des établissements publics d’enseignement supérieur du pays. Avec d’éminents formateurs venus pour l’occasion, cet espace d’échange d’expériences et de bonnes pratiques, est  mis en place pour donner un souffle nouveau à ces cadres guinéens qui constituent aujourd’hui la couche la plus importante dans l’enseignement supérieur en Guinée. Une fois  Outillés, ces recteurs et directeurs généraux devraient s’engager et soutenir l’introduction et la mise en œuvre d’un système efficace de gestion de la qualité des établissements d’enseignement supérieur.

Monsieur Alpha Kabinè Keita est recteur de l’université Gamal Abder Nasser de Conakry. « Je pense que ces genres d’activités doivent se multiplier. En réalité  notre efficacité dans nos institutions dépend de la qualité de la gouvernance, la façon dont nous gérons nos institutions détermine la pertinence des résultats que nous obtiendrons. Cette formation permettra d’appréhender les outilles qui nous permet de mieux gouverner nos instituions.

La formation que nous venons de suivre, on se rend compte clairement qu’il y a des choses qu’on fait bien et d’autres qu’on fait moins bien et encore certains qu’on fait carrément très mal. Elle va nous permettre d’améliorer les défauts et de continuer  à travailler dans le bon sens, mais aussi corriger les faiblesses. J’espère qu’à la fin de ces trois jours de formation, nous pourrons améliorer ce qui est à améliorer. Ces genres de rencontres sont bénéfiques, puisque la qualité de la gestion de nos institutions dépend surtout de la gouvernance de ces institutions. Si ces institutions sont mal gouvernées, il est sûr qu’il ne faut pas attendre de résultat positif »   

A rappeler que cette session de formation est en harmonie avec la vision du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. Elle permettra sans doute aux participants d’acquérir des connaissances sue la gouvernance universitaire et de mettre en place un projet de changement au sein de leur établissement.   

À propos de l’auteur

Safiatou CONDE editor

Laisser un commentaire