Archive mensuelle octobre 2021

ParAboubacar CAMARA

MESRSI : une promotrice de la démarche qualité aux commandes

Dans la vague de nomination partielle des membres du Gouvernement de transition, Dr Diaka Sidibé bénéficie de la confiance du Colonel Mamadi Doumbouya pour diriger le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MERSI).

A 33 ans, l’ancienne Directrice générale de l’Institut Supérieur des Mines et de la Géologie de Boké, a le défi d’améliorer rapidement « la qualité de l’enseignement et de la recherche » en Guinée.

Dr Diaka est une pionnière de la démarche qualité. Entre août 2018 et octobre 2019, elle était Cheffe de département Enseignement Technique et Formation  Professionnelle à l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité.

Les deux dernières années, la nouvelle patronne de l’enseignement supérieur a fait de l’Institut de Géologie et des Mines de Boké une référence dans l’implémentation de la culture de l’excellence au sein des institutions d’enseignement supérieur. En 2020, son programme de ”Licence Professionnelle Génie Géologique”

a été accrédité par l’ANAQ.  Deux autres sont évalués cette année. Cet engagement s’inscrit dans le plan d’établissement de l’IGMB pour être un centre d’excellence sous régional en partenariat avec des entreprises, des organismes et la communauté.

Présent à la cérémonie d’installation de la ministre au lendemain de la nomination de celle-ci (27 octobre 2021), le Secrétaire Exécutif de l’ANAQ se réjouit de la perspective qui s’offre à la démarche qualité en Guinée sous le leadership d’une actrice convaincue.   

La vision globale de la ministre Diaka Sidibé est claire : « mettre l’accent sur l’adéquation entre la formation et l’emploi, nous inscrire dans une démarche d’amélioration continue de nos infrastructures, d’équiper nos différents laboratoires des travaux pratiques et des recherches mais aussi valoriser les résultats de recherches, accélérer la formation des enseignants en nombre et en qualité, améliorer les conditions de travail de nos enseignants et de nos étudiants sur tous les campus universitaires ».

La première femme nommée ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et de l’innovation, ambitionne un nouveau cycle : « définir la place de l’innovation dans notre système de formation et de recherche dans un monde caractérisé par l’accélération des défis climatiques, numériques et socioéconomiques ». Sa démarche s’annonce dynamique pour l’atteinte des critères d’excellence. Un nouvelle ère s’ouvre à l’enseignement supérieur en Guinée.

ParAboubacar CAMARA

Pr Abou NAPON, nommé Secrétaire Général par intérim du CAMES

Le Professeur Abou NAPON, Directeur des programmes chargé des Comités Consultants Inter-africains (CCI), des Concours d’agrégation et de l’Ordre International des Palmes Académiques du CAMES (OIPA/CAMES), a été nommé — par le Conseil des Ministres du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) — Secrétaire Général par intérim du CAMES, à compter du 27 septembre 2021. Il assurera la gestion du CAMES, jusqu’à la nomination du prochain Secrétaire Général, conformément aux textes en vigueur.

Monsieur Abou NAPON est Professeur Titulaire de Sociolinguistique à l’Université Joseph KI-ZERBO. Il a aussi exercé plusieurs fonctions à l’Université Joseph KI-ZERBO, notamment : Responsable du Laboratoire de Rechercher et de Formation en Sciences du Langage (2013-2021), Directeur des Presses Universitaires (2008-2012), Directeur du Centre d’Études et de Recherches en Lettres, Sciences Humaines et Sociales (2003-2008) et Chef de Département de Linguistique (1998-2001).

Le Pr Abou NAPON a siégé comme Membre au Comité Technique Spécialisé (CTS) – Lettres et sciences du CAMES (2009-2011) et au Comité scientifique du Réseau Sociolinguistique et Dynamique des Langues de l’Agence Universitaire de la Francophonie (2006-2008).

Il a été décoré de plusieurs titres honorifiques, notamment : Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques du Burkina Faso (2010), Chevalier de l’Ordre National du Burkina Faso (2011), Commandeur de l’Ordre des Palmes Académiques du Togo (2015), Officier de l’Ordre International des Palmes Académiques du CAMES (2013), Officier de l’Ordre de l’Étalon (Burkina Faso, 2018) et Officier de l’Ordre du Mérite Universitaire du Congo (2020).

Source : site web CAMES

ParAboubacar CAMARA

APPEL A MANIFESTATION D’INTERET Session 2021 – 2022

Pour la troisième année consécutive, l’Autorité Nationale d’Assurance
Qualité dans l’enseignement, la formation et la recherche (ANAQ), lance
l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) pour l’accréditation des
programmes et l’habilitation des institutions d’enseignement supérieur
publiques et privées.

L’appel est également ouvert aux centres de recherche désireux de
labelliser (accréditer) leurs programmes de recherche.

La période couverte par l’appel va du 1er au 31 octobre 2021, à minuit.

Tous les dossiers de candidature sont reçus sur la Plateforme de Gestion
des Evaluations en Ligne (PGEL) : www.http://anaq-edu.org/

Bonne chance à tous !

ParAboubacar CAMARA

Hommage au Professeur Bertrand MBATCHI!

Samedi 2 octobre 2021 à Ouagadougou – La communauté scientifique de l’Espace CAMES rend un ultime hommage au Professeur Bertrand MBATCHI. Le sixième Secrétaire Général du CAMES, est décédé de suite de maladies le 25 septembre dans la capitale du Burkina Faso, siège de l’organisation. La Cérémonie a lieu dans la salle des actes de l’Université Joseph KI-ZERBO, Ouagadougou.

Le Secrétaire Executif de l’ANAQ Pr Kabiné Oularé qui avait très vite exprimé sa compassion et présenté ses condoléances à la famille biologique et professionnelle de l’ illustre disparu participe aux cotés de ses paires à la cérémonie d’hommage.

De nationalité gabonaise, le Pr MBATCHI sera décoré dans l’Ordre de l’Étalon, la plus haute distinction du Burkina Faso. Une récompense du mérite personnel et des services éminents, rendus. Pr Bertrand MBATCHI était en poste au CAMES depuis le 1ᵉʳ août 2011.

Le CAMES est une organisation intergouvernementale créée en 1968 à Niamey par les chefs d’État de l’Organisation commune africaine et malgache (OCAM). Il instaure une coopération culturelle et scientifique permanente entre ses États membres  et coordonne les systèmes d’Enseignement Supérieur et de la Recherche afin d’harmoniser les programmes. 19 pays africains sont membres du Conseil des Ministres du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES).