Le projet INDIGO se porte bien

ParService Communication

Le projet INDIGO se porte bien

Le projet INDIGO se porte bien  

En dépit des restrictions imposées par la crise sanitaire, le projet Internationalisation et Développement des Indicateurs pour une meilleure Gouvernance de l’Enseignement Supérieur en Guinée (INDIGO) se poursuit. Une délégation de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne a séjourné en Guinée du 09 au 15 décembre 2020. La mission composée de Dr Annie Soriot, Directrice des Relations internationales, Julien Frémont, Directeur adjoint des Relations internationales et de Mathieu Simon, Chargé de projet INDIGO a pendant six jours échangé avec l’ANAQ, rencontré le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et travaillé avec les universités Général Lansana Conté de Sonfonia, Kofi Annan de Guinée, Gamal Abdel Nasser de Conakry, l’Institut Supérieur des Mines et Géologies de Boké.

Les travaux avec l’ANAQ ont notamment porté sur le niveau d’évolution du projet et le point sur les livrables du Work Package 1 fixes lors de l’atelier de lancement à Paris en janvier 2020. L’ANAQ a été félicité pour la qualité des documents élaborés et la mobilisation des autres parties prenantes lors de la visite de travail.

L’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne va élaborer un draft sur l’état des lieux de la démarche qualité et les projets d’établissement dans les IES partenaires du projet INDIGO.

La première réunion du comité de gestion du projet INDIGO remonte au 15 novembre dernier par visioconférence. Les membres du Comité s’étaient alors engagés de tout mettre en œuvre pour sauvegarder les acquis du projet et poursuivre la réalisation des activités planifiées.

À propos de l’auteur

Service Communication editor

Laisser un commentaire