l’ANAQ déploie plus de 60 experts sur le terrain

ParService Communication

l’ANAQ déploie plus de 60 experts sur le terrain

MESRS :  l’ANAQ déploie plus de 60 experts sur le terrain

Du 22 au 31 aout 2020, les experts évaluateurs de l’ANAQ ont procédé à l’évaluation externe d’une quarantaine de programmes candidats à l’accréditation.  Au total 64 programmes sont en compétions au compte de la session 2019-2020.

La visite de terrain des experts, est une étape cruciale dans le processus d’évaluation. « Selon les standards et référentiels de l’ANAQ, nous avons pour mission de vérifier les informations contenues dans les rapports d’autoévaluation et nous visitons les infrastructures » explique un expert évaluateur à l’entame de sa mission dans un institut de Conakry.

Sur chaque programme candidat à l’accréditation, deux experts ont examiné l’existence des éléments de preuves.

A l’Université de N’Zérékoré, un étudiant déclare devant la caméra de la télévision nationale (RTG) : « Nous espérons bénéficier de la reconnaissance nationale et internationale. De nombreux étudiants refusent de venir étudier ici. Personne ne sait si nos programmes sont conformes ou pas. Mais avec cette évaluation nous seront mieux situés. C’est pourquoi, les étudiants et les enseignants sont satisfaits de cette mission. »

S’exprimant sur le processus, le Directeur Général de l’Institut Supérieur Agronomique et Vétérinaire de Faranah, Pr Sara Bailo Barry déclare qu’« il est indispensable de poser un diagnostic réel de nos offres de formation à travers la qualité des programmes. Nous avons fait les autoévaluations, il fallait que cette évaluation externe vienne identifier nos points forts et nos points faibles. En cohérence avec nos objectifs de formation nous pourrons ainsi apporter des remédiations qui s’imposent ».

Prof Djénabou Barry, Directrice Générale de l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication de Guinée affirme que « nous voulons donner aux étudiants un enseignement crédible. Nous avons soumis deux programmes pour une reconnaissance ».

Les acteurs interrogés se disent satisfaits de la rigueur des experts sur le terrain. Le processus d’évaluation se poursuivra avec la tenue prochaine de la session du Conseil Scientifique, l’organe d’approbation scientifique de l’ANAQ.

À propos de l’auteur

Service Communication editor

Laisser un commentaire