AUTOÉVALUATION DES PROGRAMMES : rapport du suivi des activités

ParService Communication

AUTOÉVALUATION DES PROGRAMMES : rapport du suivi des activités

AUTOEVALUATION DES PROGRAMMES : rapport du suivi des activités

Une équipe de la mission de suivi à l’université de N’Zérékoré (Photo ANAQ)

Le processus d’autoévaluation des programmes a été lancé par l’ANAQ le 4 décembre 2019. Il  prendra fin le 15 avril 2020 à 16 H. soixante-dix-huit (78) programmes sont soumis par 22 établissements d’enseignement supérieur. Pour s’assurer du bon déroulement des activités, des missions de suivi de l’ANAQ se sont rendues dans les établissements impliqués de la capitale et de l’intérieur du pays.  

Au terme des rencontres avec les responsables académiques de chaque université, institut ou école supérieure, le rapport de mission relève par endroit du « retard dans le processus ». il note par ailleurs,  « la méconnaissance, par certains acteurs, des outils, guides et procédures d’évaluation de l’ANAQ » et l’inexistence des « Cellules Internes d’Assurance Qualités ».

Pour remédier à ces insuffisances, le rapport recommande :

  • la poursuite des formations et de sensibilisations dans les établissements concernés ;
  • le suivi rapproché des activités d’autoévaluation ;
  • la vulgarisation des textes règlementaires.

Le processus d’autoévaluation des programmes consiste à : “renseigner tous les standards ; faire l’analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités et menaces) ; élaborer un plan de remédiation et rédiger le rapport en y joignant les annexes”.

À propos de l’auteur

Service Communication editor

Laisser un commentaire