ANAQ : des prix distinctifs décernés aux meilleurs agents

ParService Communication

ANAQ : des prix distinctifs décernés aux meilleurs agents

ANAQ : des prix distinctifs décernés aux meilleurs agents

L’année 2019 s’est terminée en apothéose à l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité dans l’enseignement, la formation et la recherche. Satisfait du bilan des activités menées, le Secrétaire Exécutif Prof Kabiné Oularé a réuni son personnel pour saluer vigoureusement l’œuvre commune réalisée et distinguer les agents qui se sont illustrés à la tâche.

Sur la base d’une consultation ouverte, trois agents évaluateurs et une comptable ont fait l’unanimité. Au titre du personnel appartenant au cœur de métier de l’ANAQ, les agents évaluateurs distingués sont, par ordre de mérite : Moussa Fantagbè Kourouma, Mamadou Moussa Doumbouya et Amadou Oury Barry. Pour l’encadrement et le personnel d’appui,  Mlle Saranou Kaba a été récompensée pour son dévouement remarquable au travail. Ces quatre membres du personnel interne (24 au total) deviennent ainsi les premiers à bénéficier d’un satisfecit et de voir leurs noms affichés au tableau d’honneur de l’organisme d’évaluation de la qualité de l’éducation en Guinée.

«Heureuse», la seule femme du groupe nous a confié sa « fierté et sa volonté à persévérer dans le travail ». Ce sentiment est partagé par les autres champions de l’année 2019. Tous dédient leur distinction à l’ensemble du personnel.

« C’est très objectif. Tous sont méritants » commente Prof Oularé. En chef d’équipe, le Secrétaire Exécutif est revenu sur les valeurs éthiques et professionnelles qui doivent caractériser chaque employé de l’ANAQ. « Nous devons montrer l’exemple dans l’atteinte de l’excellence dont nous sommes promoteurs » ajoute le Professeur.

Un Gâteau, deux bougies et trois bouteilles de champagne non alcoolisé ont servi de bouquet final à cette conviviale première cérémonie de récompense interne à l’ANAQ.

En 2020, de grands défis attendent l’institution. Il s’agit notamment de finaliser le processus d’autoévaluation en cours pour 79 programmes ; faire intervenir les évaluateurs externes et rendre public l’avis du Conseil Scientifique sur l’accréditation ou pas de chaque programme soumis. Ensuite la deuxième campagne « à grande échelle » de l’évaluation  des programmes sera lancée. Entre deux saisons, des séances de sensibilisations sont prévues. Aussi, l’ANAQ va poursuivre sa quête de matériels logistiques « pour plus de résultats » promet le Secrétaire Exécutif.

À propos de l’auteur

Service Communication editor

Laisser un commentaire